AKAA ok 2

Dossier Presse Olivia Bruynoghe 15-5-17

test Carton vern olivia-.indd

Exposition personnelle Galerie Regard Sud à Lyon

Olivia Bruynoghe à FOTOFEVER Paris

FOTOFEVER Paris 2013

01. Chasseurs de nuit 1 - scene 132

FOTOFEVER Bruxelles 2012

Article de Matthieu Wolmark, paru dans lejournaldelaphotographie.com (extrait)

Galerie 127
Olivia Bruynoghe, Denis Dailleux, Daoud Aoulad Syad…

La première pièce qui a arrêté mon regard sur la foire est une scène tribale digne d’un rêve anthropomorphique fait par un opérateur des années 30 en mission pour National Geographic. Noir, bleu, corps dénudés, lances, masques et plumes sur fond de nuit noire, mariée shootée au Polaroid ou femmes au regard fixe dans l’attente, les oeuvres d’Olivia Bruynoghe sont des mini-histoires ou plutôt des histoires dans l’histoire. Scripte de cinéma, elle s’est amusée à transformer in situ, des clichés de raccord en photographies à part entière. J’aime voir dans une image un cadre qui raconte une histoire et ai été frappé par sa manière presque modeste de s’effacer devant ce qu’elle transforme en photographie.

Sa rencontre avec Nathalie Locatelli de la galerie 127 a été un déclencheur et un excellent exemple du travail du galeriste. Leur collaboration a débuté lorsque Olivia Bruynoghe est venue lui présenter des clichés en noir et blanc. La galeriste les parcourt, les commente et, en bonne professionnelle, dégage du fond de la boîte une enveloppe contenant des polaroids qui s’était glissée par là. Son regard s’y arrête et au fil de la conversation amène Olivia Bruynoghe à reprendre un travail qu’elle avait un peu laissé de côté. C’est ce travail qui est présenté. »…

Post a Comment

Your email is never published nor shared. Required fields are marked *

*
*